COMMUNIQUE DE PRESSE RELATIF AU FIASCO D’ARUSHAII

  1. Ce samedi 21 mai 2016 débutent à Arusha des pourparlers inter-burundais qui excluent la principale force politique de l’opposition le CNARED-GIRITEKA ainsi que les organisations et principaux acteurs de la société civile qui ont combattu le troisième mandat illégal de Pierre Nkurunziza. Cette exclusion dictée par le pouvoir de facto de Bujumbura par le biais du Secrétaire Général de l’EAC, l’Ambassadeur Mfumukeko Libérat condamne ces pourparlers à un échec cuisant.
  2. En outre, ces assises d’ArushaII violent l’esprit et la lettre de l’Accord  d’Arusha pour la Paix et la Réconciliation parce que la sensibilité ethnique tutsi n’est pas représentée. Pourtant la barbarie meurtrière du pouvoir de facto de Bujumbura s’abat aujourd’hui essentiellement sur cette composante ethnique.
  3. La Médiation justifie dans son courrier l’exclusion du CNARED-GIRITEKA par le fait qu’il n’est pas reconnu légalement par le pouvoir de facto de Bujumbura. Pourtant le CNDD-FDD EPRIS DU RESPECT DE LA LOI de Monsieur Hussein Radjabu présent à cette session n’est reconnu par aucune loi burundaise. De la même manière l’ADC-IKIBIRI représenté par quelques jeunes a toujours été présenté par le même pouvoir d’illégale. Nous tenons à féliciter les jeunes du MSD, de l’UPRONA et de FEDES-SANGIRA qui ont décliné cette invitation.
  4. En définitive, comme le dit si bien Monsieur Willy Nyamitwe, le Porte-Parole de Monsieur Pierre Nkurunziza, cette session d’ArushaII est une continuité du monologue intérieur organisée et conduite par Pierre Nkurunziza par le biais de son Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire Libérat Mfumukeko. ArushaII est de ce fait un fiasco qui viole ArushaI de l’an 2000.

Fait à Bruxelles,  le 21 Mai 2016

Pour le CNARED-GIRITEKA

Pancrace Cimpaye

Porte-Parole .

2 Comments on “COMMUNIQUE DE PRESSE RELATIF AU FIASCO D’ARUSHAII”

  1. Les criminels de Bujumbura croient qu’ils sont imortels. Le sang des innocents crie vengeance et la colère divine va bientôt s’abattre sur eux. Ce n’est que question de temps.

  2. Je vous dis que tous ces communiqués ne vont rien dire à la communauté internationale,car elle croit que Pierre Nkurunziza et ses acolytes maîtrisent bien tous ceux qui sont contre le troisième mandat,d,où bientôt elle pourra relancer ses aides au Burundi petit à petit car elle est convaincue que l’opposition n’a pas de leader qu’elle pourrait soutenir.
    Pour moi,et la plus part des burundais,même du CNDD FDD,il faut user de la force pour chasser Pierre Nkurunziza et sa clic pour ramener la paix au Burundi,pour le moment,nous voulons de choses concrètes pour chasser ce criminel;choses concrètes:côtisation,formation militaire et recrutement,organisaation de la société dans les différents quartiers…il faut pas accepter que 10 personnes puissent profiter de la richesse du pays au profit des milliers de burundais en misère.Plus de communiqués,nous ne les voulons pas,il faut nous organiser militairement pour chasser ces dix personnes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *